30 janvier 2015

Le sac à chaussons de Poulette

Il a fallu pour ma poulette un sac à chaussons pour l’école. Je me suis mise au travail et j’ai refait un modèle inspiré de ce tuto. J’avais déjà fait un sac pour son frère à l’époque (ça date !) et cette tentative de sacoche pas très réussie. L’avantage c’est que je sais dans quoi je me lance ! Et ce sac est bien pratique, pas trop gros donc pas de raison de changer de modèle. Je le modifie à ma sauce ; c'est à dire que je supprime la poche intérieure et je revois les mesures au feeling. 

 

Je l’ai fait avec les chutes de toiles de mon sac à paillettes et un coton avec des princesses que j’avais acheté en me disant qu’il servirait bien un jour ! Elle a choisi directement celui-ci dans les tissus que je lui ai proposé.

J’ai ajouté des surpiqures sur le rabat et la bandoulière.

Et j’ai même personnalisé sa sacoche avec 2 petits flex maison :

 

DSCF3718

DSCF3721

DSCF3722

 

Les photos ne sont pas terribles : vite faites avant d’amener le sac à l’école. Et je n’ai même pas pris de photo de la housse de coussin (pour l’école aussi) dans le même tissu !

Posté par clairette 01 à 15:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


02 janvier 2015

Ma Silhouette Portrait et les flex

J’ai depuis quelques mois une silhouette portrait : c’est une super machine pour découper du papier, des stickers, des flex… Je l’utilise surtout pour les flex, ça donne une petite touche personnalisée sur des basiques.

Il existe 2 modèles de machine à découpe chez Silhouette : j’ai choisi la plus petite qui fait de l’A4 ; la cameo fait des tailles A3. Pour les consommables pour les flex, j’ai commandé chez Happyflex où j’ai pu trouver un bon choix de supports à découper. Je n’ai pas encore eu à remplacer la feuille de transfert (celle où on colle le support à découper pour le passer dans la machine) ni la lame.

 

Comment procéder pour faire son flex ?

Tout d’abord il faut choisir son motif : silhouette propose des motifs dans sa boutique (payants mais abordables, moins de 1€). On peut aussi créer ses motifs (prénom par exemple) ou retravailler d’autres dessins pour créer son modèle. Les manipulations se font sur le logiciel Silhouette que l’on doit installer sur l’ordi : cette étape s’appelle la vectorisation. C’est mieux d’avoir un ordi qui tient la route : je vois la différence entre celui de mon homme et le mien. L’application est moins réactive sur le mien et il faut procéder avec patience...

Le tuto de Au pays des bulles est très bien fait et m’a bien aidé à débuter. Même si il m’arrive encore d’oublier d’inverser le sens des motifs avant la découpe (grrr).

 

Et pour la pose ?

On choisit son motif, on le place sur le tissu et je le couvre avec un morceau de papier cuisson pour être sûre de ne pas abimer mon fer à repasser.

On pose ensuite le fer sur le motif une dizaine de seconde, sans vapeur et en appuyant bien fort.

On procède ensuite au pelage (on enlève le plastique transparent sur lequel était le motif) tout de suite ou une fois le flex refroidi, selon le type de feuille utilisé.

Je termine avec un petit coup de fer à repasser sur le flex protégé avec la feuille de papier cuisson.

 

Avec cette super machine je me suis lancée pour toute la famille :

Pour monsieur :

DSCF3612

Pour Loulou

DSCF3608

Pour Poulette (celui-ci était mal posé et elle a réussi à l'arracher depuis...)

DSCF3635

Pour moi :

DSCF3617

 

Et mon préféré :

Mariage

Posté par clairette 01 à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,